Champ d’application des récupérateurs de chaleur sur eaux grises

 

Les récupérateurs de chaleur sur eaux grises sont adaptés à tous les usages. Mais les plus gros consommateurs d’ECS (résidentiel, hôtellerie, etc.) restent les plus pertinents d’un point de vue technico-économique. Le champ d’application peut par contre être restreint par des contraintes d’installation :

  • Pour les récupérateurs passifs placés sur l’arrivée d’eau froide, les échangeurs du marché mesurent entre 50 cm et 3 m. Il est donc nécessaire d’avoir un accès suffisant à l’arrivée d’eau froide (conduite verticale) pour pouvoir installer le récupérateur.
  • Pour les systèmes de récupération de chaleur sur eaux usées passifs sous bac à douche, ils ne sont intéressants que si les douches représentent une grande partie des besoins d’ECS (Eau Chaude Sanitaire) du bâtiment. Ces récupérateurs ne fonctionnent pas avec des bains puisque, dans ce cas, l’évacuation se produit après l’appel en eau froide.
  • Les systèmes actifs sans stockage nécessitent, pour être efficaces, d’avoir un foisonnement des évacuations (ce qui est le cas pour les grands bâtiments, les ilots et les quartiers).
  • Les systèmes actifs avec stockage des eaux grises occupent de la place (présence d’un ballon d’eau grise, en plus des ballons d’eau chaude). Il convient donc d’avoir des locaux techniques de taille suffisante.

Moyennant les remarques ci-dessus, ces systèmes sont adaptés aussi bien en neuf qu’en rénovation.